AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 ◮ lay down here. (jj2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
MessageSujet: ◮ lay down here. (jj2)   Lun 31 Aoû - 9:36

we were meant to be.


Déjà une semaine, tu t'y habitues toujours pas. Une semaine de congé, l'épisode bouclé, t'as pu retrouver ta femme à la maison et t'y isoler. C'est tombé à pic, faut bien te l'avouer, entre l'annonce de la grossesse de ta femme et le dernier baisé échangé avec Jensen, t'avais bien besoin d'une semaine de repos pour mettre tes idées aux clairs. La fin du dernier épisode tourné marquait également la réception des nouveaux scénarios et la lecture des nouveaux scriptes. T'avais pris le temps de tout recevoir depuis chez toi. Une semaine entière à ne fréquenter personne, ne voir personne et ne plus sortir de ta demeure. Y avait pire, comme emprisonnement, quand on sait que tu habites une villa gigantesque et parfaitement équipée. Mais au fond, tu te sentais pris au piège d'une vie qui ne t'appartenait plus depuis longtemps. Jouer les maris épanouis et comblés auprès d'une épouse qui croyait en toi plus qu'en n'importe qui, ça devenait de plus en plus éprouvant. Et si t'avais toujours pu faire abstraction de tes mensonges et de ton béguin pour ta co-star, Jensen, aujourd'hui, tu ne pouvais plus te reposer sur qui que ce soit. Lui t'avait bêtement fait comprendre que, ta femme enceinte, il n'y avait plus de raison d'être de votre hypothétique relation. Quant à toi, tu t'étais contenté d'accepter la sentence la tête haute et de sourire, simplement. Tu pouvais plus rien y changer, mais ce matin... ce matin t'angoisse ! Parce qu'après une semaine sans avoir eu de ses nouvelles, tu ne sais plus comment te comporter avec lui. Sa peau te manque, tout autant que ses attentions. Dieu seul sait combien tu aimerais pouvoir, encore, te poser sur ses épaules solides pour assumer ton rôle d'hétéro rangé à la perfection. Mais tu es seul, aujourd'hui, plus seul que jamais lorsque tu engages la conversation avec ta femme au petit-déjeuner, lorsque tu l'embrasses sur le porche et que tu prends la voiture pour te rendre aux studios. T'es plus seul que jamais lorsque t'y arrives, qu'on te conduit jusqu'à ta caravane et qu'on t'y rejoigne pour te donner le plan de la journée. Tes sourires sonnent faux, tes manières également et si tes yeux sont étincelants, ton coeur est éteint. Machinalement, tu demandes un café, machinalement, tu prends connaissance du planning du jour et, machinalement, tes yeux se posent sur les lettres qui dessinent son prénom. Jensen, et tu soupires ! Les souvenirs qui affluent mais ton esprit qui se concentre sur le reste. Tu ne veux pas de cette vie-là, au fond, tu le désires plus encore qu'au premier jour. La cassure a été rapide et violente, trop violente. Tu saignes, pire encore à l'idée de le retrouver dans quelques minutes à la première lecture de l'épisode. Tu angoisses, mais t'es seul et c'est tout aussi seul que tu quittes ta caravane lorsque le metteur en scène vous convie à le rejoindre. Tu n'as toujours pas vu Jensen, c'est peut-être mieux ainsi. L'estomac noué, tu rejoins les backstages, là où vous serez assis en cercle autour d'une table à balancer les répliques les unes après les autres. Là où tu le retrouveras pour la première fois depuis une semaine, depuis votre dernier baiser. Alors, tendu, tu rejoins le groupe et prends place... lorsqu'il entre à son tour et que vos yeux se croisent. Tu déglutis, mais tu souris. Tu sais pas quoi faire d'autre, de toute façon...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Lun 31 Aoû - 13:38
Lay Down Here






Jared & Jensen


Je me tournais et me retournais dans mon lit, toujours ce même cauchemar, celui qui me montre Jared et Genevieve s'avançant vers moi, Jared me disant que sa femme était enceinte, qu'il n'aimait qu'elle, que notre histoire n'avait jamais compté à ses yeux. Comme à chaque fois que je faisais ce cauchemar, je me réveillais en sursaut lorsque le Jared de mon rêve partait en riant et en embrassant sa femme. Je respire rapidement puis je tourne la tête vers Daneel, elle est déjà réveillée, elle me regarde, mais elle ne dit rien. Je crois qu'elle se doute de quelque chose, pourtant elle ne dit rien. J'esquisse un faible sourire en sa direction puis, après lui avoir déposé un baiser sur le front, je me lève et file sous la douche. Aujourd'hui, je reprend les chemins des studios, aujourd'hui, je vais LE revoir. Cela fait une semaine que je ne lui ai pas donné de nouvelles, il me fallait digérer ce qu'il m'avait dit. Après qu'il m'ait annoncé la grossesse de sa femme, j'avais mis fin à notre couple, c'était beaucoup mieux ainsi. Je suis certain que je finirai par oublier cette douleur qui me tord l'estomac à chaque fois que je repense à ce qu'il s'est passé. Il me manque bien sûr, mais il va avoir un enfant, cela change la donne. J'espère seulement que l'on pourra rester amis. Une fois que je suis habillé, je sors de chez moi et prend la direction des studios. J'arrive sur place et commence par saluer toute l'équipe. Je m'attarde un peu avec Misha, le troisième membre de la "Team Free Will", tout en parlant avec lui, je réalise que j'ai donné plus de nouvelles à Misha qu'à Jared. Un petit soupire s'échappe discrètement de mes lèvres à cette constatation. Après avoir bien parlé avec mon collègue, mais néanmoins ami, je vais à ma caravane et me prépare mentalement pour revoir Jared. Une fois que j'ai réuni assez "d'énergie", je vais en direction de la salle dans laquelle nous allons passer une grande partie de la journée à lire nos répliques. J'entre et il est déjà là. Il me regarde et ne semble pas très à l'aise, pourtant il ne faut pas que nous changions nos habitudes, cette histoire entre nous n'était connu que de nous seuls et les autres membres de l'équipe ne comprendraient pas si l'on devenait distants lui et moi. D'un pas décidé, avec sourire un poil forcé sur le visage, je m'avance vers lui et le serre dans mes bras.

- Bah alors Sasquatch, tu ne me dis plus bonjour ? C'est à se demander qui t'as élevé.

Oui, il nous fallait sauver les apparences, même si intérieurement, je hurlais. Le constat s'imposait de lui-même, je n'avais toujours pas réussi à digérer son annonce. Il faudra pourtant que j'y arrive un jour ou l'autre. En attendant...heureusement que je suis un bon acteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Lun 31 Aoû - 14:50
La distance t'oppresse, son absence te hante et te ronge. Mais tu ne le montres pas, tu restes fidèle à tes principes en gardant la tête suffisamment haute pour qu'on ne puisse imaginer une seule seconde que tu puisses être blessé dans ton estime, ton égo ou ton amour-propre. Non, tu ne laisses rien transparaître, même lorsqu'il entre dans la pièce. Même lorsque t'as l'impression que toute la pièce bascule dans le noir complet, un projecteur sur lui et son aura qui te dévisage. Ouais, tu te détestes de te montrer si distant et ça t'bouffe, mais tu sais pas comment réagir autrement. Tu t'attends à ce qu'il en soit de même pour lui mais Jensen est aussi bon acteur qu'il le prétend puisqu'il se dirige vers toi avec la même simplicité qu'habituellement. Alors, par acquis de conscience, tu te redresses sur tes jambes et lorsque ses bras entourent tes épaules, tu sens ton coeur qui tombe et le sang qui se déverse dans tes poumons. Tu crèves, sans pour autant en laisser transparaître le moindre signe. Sa réplique t'arrache même un sourire taquin, une habitude entre vous que toute l'équipe a appris à apprécier. Mais le fait est que... dans ses bras, tu te sens enfin à ta place et puis, l'étreinte se termine et la lumière revient. Tes yeux sont plantés dans les siens et tu grattes l'arrière de ton crâne, mal à l'aise. Excuse moi, Jens'... tu sais exactement ce que tu vas dire mais déjà, tu défailles. La vie est une pute, ta vie est une pute et, présentement, tu te détestes de n'avoir jamais eu le courage d'affronter la réalité de tes propres sentiments. J'ai pas beaucoup dormi... Geneviève n'arrêtait pas de remuer dans tous les sens... Ouais, tu sais pas comment agir autrement sinon en te montrant l'époux épanoui que tu devrais être à l'annonce d'un premier enfant. Tu déglutis difficilement et tu ravales ta salive en t'asseyant sur ton siège, tu sais qu'il prendra place à tes côtés et, inconsciemment, ça fout un froid. Comment va Daneel ? voilà de quoi penser à autre chose... car dans tes cauchemars les plus récurrents, il t'abandonne sur le bas côté d'une route pour poursuivre la sienne en compagnie de celle qu'il a épousé des années plus tôt. Tu roules des yeux en soupirant, t'es mal réveillé et, à présent, presque de mauvaise humeur... A qui la faute !.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Lun 31 Aoû - 19:09
Lay Down Here






Jared & Jensen


Jamais une étreinte ne m'avait paru si difficile à faire. Pourtant, il y a quelques semaines encore, tout était plus naturel, on se prenait dans les bras l'un l'autre avec une facilité déconcertante, il faut dire que cela nous arrangeait beaucoup, cela nous permettait de nous montrer discrètement notre affection, cela passait très bien auprès des membres de l'équipe puisqu'ils étaient habitués, depuis le début Jared et moi avons toujours été très tactiles l'un envers l'autre, voilà pourquoi, aussi difficile que cela soit pour moi, pour lui, nous ne pouvons pas adopter un autre comportement aujourd'hui, personne ne comprendrait si tout d'un coup nous devenions distants. Alors j'avais fait le premier pas, j'étais entré dans la peau du Jensen Ackles d'il y a environ un mois, celui qui ne savait pas encore que l'homme qu'il aimait allait être père, celui qui pensait que sa vie était vraiment merveilleuse. Je le regardais s'excuser,  un peu gêné, mais lorsqu'il mentionna Geneviève, je me tendis imperceptiblement, je n'en laissais rien paraître cependant. J'esquissais un petit sourire.

- Ah ça, il va falloir t'y habituer mon frère, tu n'es pas sorti de l'auberge, ce n'est que le commencement...enfin c'est ce qu'on m'a dit.

Oui parce que moi je n'ai pas d'enfant et je n'en veux pas. J'ai été clair avec Danneel sur le sujet. Ce n'est pas que je n'aime pas les enfants, non, au contraire, mais avec Danneel, je n'en veux pas. C'est tout. Jared évoque Danneel, demande comment elle va. Quoi de plus normal après tout. L'amour que je ressentais pour Danneel a fondu comme neige au soleil, à présent, je ne ressens plus qu'une tendre affection pour ma femme, mais cela, personne ne doit le savoir. Je souris donc, un peu plus franchement, comme un homme amoureux quoi.

- Oh elle va très bien, je te remercie. D'ailleurs, elle te dit bonjour. Elle m'a dit de te dire que tu...enfin que Geneviève et toi vous vous faisiez rares à la maison et qu'il faudrait que vous veniez un de ces soirs.

Là, je n'avais pas menti, ma femme m'avait vraiment dit cela. Je redoutais de dire cette phrase à Jared, voilà pourquoi j'avais préféré la dire au début de nos "retrouvailles", comme ça j'étais débarrassé. Mark arriva en dernier et nous pûmes prendre place autour de la table. J'étais à côté de Jared bien sûr. Je parcourais rapidement le script des yeux cherchant une scène de dispute entre Dean et Sam, malheureusement, il n'y en avait pas aujourd'hui. Tant pis. Je jetais un regard circulaire.

- Bon bah ce n'est pas tout ça les enfants, mais il faudrait peut-être qu'on s'y mette, non ? Allez Jar, c'est à toi de commencer.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Mar 1 Sep - 9:59
Tu sais, sans le relever, que parler de ta femme ne fait qu'empirer la situation. Mais, involontairement, tu te sens obligé d'amener Geneviève sur le tapis pour rappeler aux membres de l'équipe qui, forcément, vous regardent et vous écoutent que tu es un homme heureux et épanoui dans son ménage. La vérité peut être abstraite, certaine fois, et bien loin de ce que les gens pouvaient s'imaginer. A l'encontre de ton partenaire à l'écran, tu n'étais peut-être pas suffisamment bon acteur pour te permettre de lui sauter au coup comme vous aviez l'habitude de le faire en public... pas comme ça, pas maintenant. Il faut avouer que, sensiblement, tu étais plus attaché à votre relation que lui te le laissait entendre. Alors forcément, tu prenais sur toi la responsabilité de votre rupture même si, en soit, tu ne comprenais pas vraiment pourquoi. Assis sur ta chaise, tu l'entends te répondre en souriant, bêtement. Tu t'en prends à le détester, à le haïr de se montrer si léger, naturel et désinvolte. Il agit comme si la situation lui échappait complètement, comme si vous n'aviez jamais rien vécu de plus fort qu'une simple amitié. Tes doigts tapent nerveusement sur tes cuisses alors que tu lui rends son sourire, un rien agacé. C'est aussi ce que j'ai entendu... il paraît que les derniers mois seront les plus pénibles. Tu t'en veux de continuer dans cette lancée mais, à présent, tu te sens en position de faiblesse et presque attaqué par ton ex-amant. Dans ton esprit, il est clair que Jensen est déjà passé à autre chose, comme si votre histoire n'avait eu aucune importance. Tu pousses un long soupire en détournant ton regard, les posant petit à petit sur les membres de l'équipe qui ne cessaient d'entrer, les uns après les autres. Eh puis, la voix de ton camarade qui te tire de tes pensées, tes yeux qui se braquent à nouveau dans les siens lorsque tu l'entends parler de sa femme. Tu fulmines, mais tu ne le montres pas. Toujours cet air dégagé et légèrement distant ancré sur ton visage, comme si la fatigue justifiait largement les poches sous tes yeux et que tu ne portais sur toi aucune faille. Tu lui esquisses un nouveau sourire, mais plus vous discutez, plus tu en viens à le détester d'être aussi simplet et condescendant. J'en parlerai à Geneviève ce soir... nous pourrons organiser quelque chose plus tard dans la semaine. Je suis certain que Geneviève sera ravie d'annoncer la bonne nouvelle à ta femme. Et tu souris, à ton tour, tout aussi bêtement que lui. S'il semble prendre les choses à la légère, tu te décides à entrer dans son jeu et à jouer la carte de l'indifférence complète. Affichant alors un engouement en parlant de ta femme qui dépasse l'entendement, toi qui ne l'aimes plus depuis le premier jour où tes lèvres se sont posées sur celle de ton partenaire à l'écran. Et lorsqu'enfin les membres sont tous arrivés, Jensen propose de commencer la séance... Réflexion que tout le monde approuve, metteur en scène y compris. Tu attrapes ton feuillet et l'ouvre devant toi. Dans cet épisode, ton personnage se retrouve confronté à d'anciens démons, comme à l'accoutumée. Tu ne te lasses pourtant jamais des rôles qu'on attribue à ce pauvre Sam Winchester et de ses frasques. Tu ne te lasses jamais d'endosser son rôle derrière la caméra et d'y vivre toute sorte d'aventures en compagnie des autres comédiens. Tu décides alors de faire abstraction du reste de tes problèmes pour prendre la lecture de ta première intervention... intervention en compagnie de celui qui joue ton frère à l'écran. Le metteur en scène déclare alors ; Sam et Dean Winchester sont dans une chambre de motel, ils viennent d'y passer la nuit lorsque Sam, en proie à des cauchemars, se réveille en sursaut. et c'est à toi de prendre la parole. Dean... Dean... tu dors ? Tes yeux se braquent sur Jensen, attendant alors qu'il réponde à ta première réplique... la routine te permet de te plonger hors de vos problèmes, même si l'avoir sous tes yeux te blesse un peu plus à chaque instant.


avant d'aller plus loin:
 

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Mar 1 Sep - 13:29
Lay Down Here






Jared & Jensen


Pitié, faites qu'il arrête, je sais que je suis un bon acteur, mais s'il continue de parler de sa femme et de la mienne, je ne pense pas que je vais tenir bien longtemps avant d'exploser et de sortir de la pièce. Pourtant, je n'ai qu'à le regarder pour voir que cette conversation ne le met pas à l'aise lui non plus, alors pourquoi continue t-il sur cette voie ? C'est vrai, à voir la manière dont il pianote sa jambe avec ses doigts, ses soupirs qu'il laisse échapper. Non, clairement il n'est pas à l'aise, pourtant c'est lui qui a parlé de sa femme en premier, il n'avait qu'à pas me lancer sur ce sujet s'il ne voulait pas que je parle de la mienne. J'esquisse un petit sourire qui se veut réconfortant.

- Courage, ce n'est qu'un mauvais moment à passer et après tu verras, ce sera que du bonheur...enfin c'est Misha qui le dit, donc considérant qu'il a déjà deux enfants, on peut lui faire confiance.

Mon attitude pourrait laisser penser que je me moque complètement de notre rupture, que pour moi notre histoire n'a pas compté, pourtant, personne n'était là pour voir à quel point cela m'a affecté, non, personne n'a vu les larmes qui coulaient sur mes joues, même trois jours après la fin du tournage à l'idée de cette rupture, je ne m'en suis toujours pas remis d'ailleurs, mais cela personne ne le sait et personne ne le saura, il faut donc que je fasse comme si tout allait bien dans le meilleur des mondes, comme si j'étais éperdument amoureux de ma femme, oui, c'est cela qu'il faut que je fasse et ainsi, peut-être, je dis bien peut-être que notre relation à Jared et moi pourra redevenir comme elle était avant qu'on ait une liaison.

- Et Danneel sera ravi de cette nouvelle, elle me mettra à coup sûr à contribution pour la préparation du repas...pas sûr que ce dîner soit une si bonne idée que cela finalement.

Dis-je en ayant un petit rire nerveux. Et là non plus je ne mentais pas, dire que ce dîner n'était pas une bonne idée était l'euphémisme du siècle, ce dîner sera atroce, je le sais avant même qu'il ait lieu, comment voulez-vous que je supporte les regards énamourés qu'ils se lanceront tous les deux ou bien les conversations qui tourneront inévitablement autour du bébé à venir...non, je crois que le soir-là, je me ferai porter pâle...ou bien j'irai voir Richard tiens, ça fait longtemps que je ne l'ai pas vu, maintenant qu'il ne tourne plus dans la série.  Un peu plus rassuré, j'entame donc ma journée de travail, très consciencieusement. Je laisse Jared dire sa réplique puis j'enchaîne.

- Guère plus que toi je suppose.....qu'est-ce qu'il se passe Sammy ? Encore tes cauchemars ?

Les fans adoraient les moments entre Sam et Dean, les moments fraternels, alors notre cher scénariste en collait partout où il pouvait. D'ordinaire j'aimais bien cela aussi, mais en ce moment...cela allait être très difficile de les jouer.



Re : Avant d'aller plus loin :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Mer 2 Sep - 15:36
La discussion prend une tournure qui ne te plaît absolument pas. Tu préfères encore ne rien répondre à sa remarque sur les enfants de Misha, votre partenaire à l'écran, et éluder le fait que sa femme souhaite vous retrouver, toi et Geneviève, au cours d'un souper. Non, tu préfères ne plus rien dire, ne plus rien répondre. De toute façon, la situation, en l'état, ne te convient pas, ne te plait pas et ne te fait pas plaisir. Pire que tout, t'en souffres, mais t'as trop de fierté et d'ego pour le lui faire comprendre. T'as joué la carte du mari fidèle, épanoui et heureux d'être bientôt père aussi longtemps que tu l'as supporté, tu peux pas en faire d'avantage. Alors, lorsque le metteur en scène vous propose de vous y mettre, tu y vois comme un signe encourageant de passer à autre chose et d'oublier le reste. Le problème ? C'est que Dean/Sam, c'est un duo qui cartonne à l'écran. Un duo qui marche et que les fans réclament sans arrêt et ça, votre metteur en scène l'a bien compris. Alors tu t'étonnes même pas à l'idée de savoir que la première scène de ce nouvel épisode se déroule en lieu fermé avec Dean. T'as eu, à de maintes reprises, l'opportunité de voir ce que votre duo provoquait chez vos fans. Généralement, les filles fantasment sur vous en tant qu'hommes hétéros et libres sur le marché, tu le sais, tu lis les blogs et les forums qui parlent de vous. Donc tu connais également le hashtag Wincest qui regroupe toutes les fanfictions et les histoires saugrenues inventées par vos fans qui fantasment à l'idée de voir les frères Winchester dépasser la limite que le bon sens leur impose et devenir un véritable couple. Ouais, tu sais que les fans (hommes et femmes) fantasment aussi à l'idée que Jensen et toi puissiez un jour tourner un épisode dans lequel Sam et Dean passeraient à l'action, en position horizontale, sur un lit dans un motel pourri. Le problème, c'est qu'ils ne se rendent pas une seule seconde compte que tout ça, tu l'as déjà vécu et qu'aujourd'hui, c'est un crève-coeur, un supplice même que de retomber sur des sites internets sur lesquels tu retrouves des images retouchées de toi et Jensen, dans les bras l'un de l'autre. Tachant de te concentrer sur autre chose, tu reprends la lecture de ton scripte juste après que Jensen ait dit sa réplique, bosser te permet de passer à autre chose, tu l'espères du moins. Toujours oui... Je ne comprends pas ce qu'il m'arrive, je suis paumé. sur la feuille, c'est écrit que tu dois prendre ta respiration, alors tu soupires. Tu grattes ton front, tu baisses les yeux un instant et puis, tu reprends. Je pensais avoir dépassé tout ça. tu te souviens des nombreux épisodes durant lesquels tu avais eu la chance d'interpréter un Sam Winchester plus sombre, plus intriguant et plus profond... tu te souviens également qu'à cette période, Jensen et toi étiez plus proches que jamais. Crève coeur, il saigne à même la table, t'as l'impression que ta poitrine s'ouvre pour le laisser tomber devant le reste de l'équipe lorsque tes yeux se tournent vers Jensen, attendant patiemment qu'il poursuive.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   Jeu 3 Sep - 13:19
Lay Down Here






Jared & Jensen


Je le savais, oui, je savais que cette journée de travail et toutes les autres qui vont suivre ne seraient pas faciles, mais je n'imaginais pas que ce serait à ce point. Pourquoi a-t-il fallu qu'il commence la conversation par me parler de sa femme ? Sincèrement, il devait bien se douter que cela me ferait quelque chose. Quoi que non, comment pourrait-il s'en douter puisque je fais comme si de rien était, comme si tout cela n'avait pas d'importance, je suppose que ça doit le blesser. Sérieusement, si j'avais su, à l'époque où nous avons commencé à sortir ensemble, qu'on en arriverait là un jour...et bien j'aurais fait exactement la même chose, parce qu'on a été heureux, parce que même si c'était risqué, c'était bon. Nous aurions dû l'annoncer à l'époque. Certes il y aurait eu au moins deux personnes à souffrir, mais au moins, il n'y avait pas d'enfant en jeux. Maintenant c'était trop tard...et c'était de ma faute.

Perdu dans mes pensées, j'essayais néanmoins de suivre ce qui se disait, mais un discret coup de coude de Misha me fit comprendre que c'était à moi de parler. Je baissais les yeux vers la feuille, Dean devait regarder son frère en silence pendant quelques instants, mais cela n'allait pas durer une heure. Je repris donc la parole.

- Je le pensais aussi. Ne t'inquiètes pas Jar....Sammy, je suis certain qu'on va trouver une solution. Je sais que même Cass ne sait pas ce qui se passe, mais je suis persuadé que ça s'arrangera.

Non, mais quel crétin, il fallait bien que ça arrive tiens, j'espère que les autres n'ont rien remarqué. J'ai failli dire "Jared" au lieu de "Sammy". Quel cloche. Bon, il faut que j'ailles prendre l'air parce que là ça ne va pas. Juste à ce moment-là, mon portable vibre. Je lance un sourire d'excuse à tout le monde.

- Désolé les enfants, il faut que je réponde...c'est ma femme.

Je me lève et prend mon téléphone avec moi puis je sors de la salle. Une fois la porte fermée, j'éteins mon téléphone sans avoir décroché. Oui j'ai menti, non, ce n'était pas ma femme, c'était un appel publicitaire, mais il fallait bien que je dise quelque chose. Rageant contre moi pour la boulette que j'ai failli faire tout à l'heure, je donne un coup de poing dans le mur à côté de la porte puis, je pose mon front contre le plâtre pour tenter de me calmer. Seigneur, cette situation est atroce, il faut qu'on fasse quelque chose...je ne sais pas quoi, mais bon sang, il faut mettre les choses au clair, parce que je ne vais pas supporter ça longtemps, c'est moi qui vous le dit.  Je respire profondément et reprend mon "masque" de mec joviale, puis je retourne dans la pièce.

- Encore désolé, on peut continuer.

Annonçais-je tout en me rasseyant. Je baisse les yeux discrètement vers ma main, le dessus de mes doigts est rouge, j'y suis peut-être allé un peu fort. Peu importe.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: ◮ lay down here. (jj2)   
Revenir en haut Aller en bas
 

◮ lay down here. (jj2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHER SIDE :: season one-
membre du mois

NOM
PRENOM

Besoin d'aide ?
ADMINISTRATIF - INVITÉS