AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | 
 

 little do they know. (jpad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur
Message
Invité
MessageSujet: little do they know. (jpad)   Ven 21 Aoû - 16:27


Jared Tristan Padalecki
« life shut us down, but we won't fall. »

âge tu viens de souffler tes 33 bougies. date de naissance né un 19 juillet 1982. lieu de naissance à san antonio, texas, états unis. nationalité tes parents sont américains, tout comme toi. orientation sexuelle dans les médias et sur le tapis rouge, tu t'expose au bras de ton épouse. en secret, tu cavales dans les bras d'un autre. mais, relation interdite, vous préférez vivre dans le péché. statut civil marié aux yeux de tous, un mariage qui t'a coûté les yeux de la tête, par ailleurs. qualités et défauts tu es quelqu'un de gentil, de tendre et d'affectueux. au-delà de l'image du garçon fort et solide que tu projettes par une musculature hors norme et une gueule carrée au possible, tu es un véritable bisounours dans l'âme. véritable ange de chaleur et de douceur, tu aimes partager et découvrir. véritable explorateur, tu as toujours aimé discuter et apprendre. mais tu n'es pas toujours ce que tu prétends être car derrière la montagne en sucre que tu es, il se cache un volcan prêt à l'implosion. lorsqu'on t'attaque, tu rends les coups sans attendre. t'es pas du genre à laisser tomber les armes sans avoir cherché à te battre. véritable grande gueule, tu sais défendre tes intérêts et, plus encore, défendre ceux de tes amis. t'es pas un mec malhonnête, mais franc et droit dans ses pompes. t'es loyal, t'es fidèle... parfois un peu calculateur et un fin stratège, mais t'as jamais transgressé les lois pour parvenir à tes fins. t'es un mec bien, complexe, mais bien. métier tu exerces le métier d'acteur depuis longtemps et, récemment, tu as eu l'occasion à plusieurs reprises de passer derrière la caméra, réalisant ainsi deux ou trois épisodes de la série dans laquelle tu joues. avatar choisi jpad. crédits merci à somptuous reign pour ces avatars magnifiques. groupe choisi modesty/gratefully.
★ tous les jours, tu achètes pour quarante dollars de bonbons que tu ramènes sur le plateau de tournage. t'es comme ça, t'aimes faire plaisir aux gens avec qui tu bosses et puis, t'es un gourmand donc forcément, tu peux pas t'empêcher d'te faire plaisir à toi aussi. ★ t'acceptes ta célébrité sans jamais en jouer. t'es pas de ces stars à sortir sans arrêt, toi, tu te contentes de ce que t'offres la vie sans jamais en demander plus. tu es un mec simple, tu aimes les choses simples et sais te satisfaire des choses simples. ★ dans l'ombre, tu fréquentes un homme. un homme que tu aimes et pour lequel tu éprouves admiration et tendresse. mais votre relation n'est pas envisageable en dehors de cette mince ombre qui vous protège comme un drap. alors tu t'en contentes, même si t'en souffres. ★ ta femme était ta meilleure amie, tu l'as épousée donc sans problèmes mais aujourd'hui, tu t'en veux de lui mentir et de te montrer égoïste et hypocrite. ★ la blogosphère te caractérise comme quelqu'un de dure et d'austère, tu t'en moques. tu sais que ton apparente froideur n'est due qu'à tes épaules très carrées et ton absence évidente des magasines à scandale. ★ tu regardes au moins un disney par semaine. t'sais pas pourquoi, mais c'est ton truc, tes traditions et tes petites manies. ★ tu es un éternel joueur et un inconditionnel farceur. avec toi, le plateau de tournage se transforme en plateau de jeu et si, souvent, vous avez pris du retard dans le tournage, c'est en partie à cause de vos mauvaises blagues. ★ t'es ouvert d'esprit et tolérant, t'aimes la discussion et tu vas naturellement vers les inconnus. tu sais mettre tout le monde à l'aise et, lors de gala, tu sais te montrer convivial et présentable. t'es pas du genre à rester dans ton coin, tu es un bon vivant. ★ t'as jamais oublié d'où tu venais, tes parents ont des nouvelles de toi tous les jours. tu les aimes inconditionnellement et jamais tu ne pourrais te passer d'eux. ★ tu adores les animaux de compagnie, tu as un chien que tu traînes partout avec toi. de plateaux télés en interviews. tu l'adores. ★ la plage, c'est requinquant et réconfortant. t'y vas souvent, sans grandes raisons. tu peux t'y promener des heures. ★ ta chevelure longue te permet de te cacher de la foule d'une manière que tout le monde ignore. un rapide coup de peigne et ces derniers recouvrent tes yeux, un bonnet sur la tête et des lunettes de soleil... personne ne peut te reconnaître fagoté de la sorte.

 
La présence de Lenox te plonge dans le brouillard total... alors que tu ne doutais pas de tes sentiments envers ton amant et des ressentiments que tu pouvais avoir envers ton couple, le voir se pointer sans prévenir, faire acte d'un rien de romantisme et de spontanéité remet, systématiquement, tout en question. Comme si votre vie de couple ne tenait qu'à un fil... un fil tendu qui ne demandait qu'à rompre et qui vous séparait. Pourtant, ce soir, t'as l'impression que Lenox a fait un pas en avant, donnant plus de mou à la corde qui maintenait votre couple en équilibre. Comme une bouffée d'oxygène, une bouffée d'air frais... Est-ce vraiment normal que tu puisses le tromper délibérément tout en ressentant le besoin de revenir vers lui, à chaque instant ? Tes yeux sont posés dans les siens, les questions se bousculent et s'il te parle, tu ne l'écoutes qu'à moitié. Wyatt est une torture, en ce moment, pour toi ! L'avoir à tes côtés aurait tendance à remettre ton existence toute entière en question même si, dans le fond, tu sais que jamais tu n'auras le cran de quitter la vie que tu avais construite aux côtés de ton fiancé. Alors, tu patientais... t'attendais que la vie te fasse un signe qui puisse te permettre d'avancer, de sortir du pétrin dans lequel tu t'étais fourré tout seul et qu'elle te permette d'avancer, à nouveau. « Tu adoptes même l'air méfiant propre aux victimes ? Je t'emmène seulement au restaurant, idiot. » Tu arques un sourcil, interrogatif. Au fond de toi, tu sais que Lenox a toujours été un grand romantique... alors pourquoi vous êtes vous perdus en chemin ? Pourquoi les deux mêmes personnes qui s'étaient rencontrés et jurés fidélités dès les premiers instants étaient aujourd'hui deux hommes foncièrement différents que la routine avait exténués ? Au fond, c'était peut-être ton cas mais Lenox, lui, n'avait pas l'air de ressentir la même chose... comme si dans votre couple, tu étais le seul à t'être épuisé de vivre toujours les mêmes choses, sans grandes surprises ! Alors forcément, quand tu le retrouves après ton job, tu peux pas t'empêcher de le retrouver avec une mine inquisitrice, étonnée et surprise. Néanmoins, tu t'efforces à sourire parce que c'est comme ça que tu gères ton couple aujourd'hui ; en souriant ! « Tu sais bien que j'adore Jax' et la vie que l'on mène habituellement, mais j'ai envie, et probablement besoin aussi, de me retrouver seul avec toi ce soir. » Tu hoches la tête doucement sur la droite, comme si tu te laissais amadouer par ses paroles sans te rendre compte que, dans ton estomac, un brasier s'allume. La honte, la culpabilité et l'ennui, le désarroi aussi ! Un mélange horrifiant d'une tonne de sentiments controversés qui en viennent à te bousculer, te faire sombrer. Dans un coin de ton esprit, l'image de Wyatt qui disparaît et celle de Lenox qui y prend place. Choisir n'a jamais été ton point fort, tu préfères encore la vie s'en charger pour toi. Alors ton sourire se fait plus large, et tu réponds en lui prenant les mains. « Je suis chanceux, on dirait ! » tu lui adresses un petit clin d'oeil. Si tu penses ce que tu dis, tu n'arrives pas à t'en convaincre pour autant. Lenox est un mec idéal pour quiconque voudrait d'une relation stable et solide... t'as tout pour être heureux, pourtant, tu ne l'es pas ! Comme s'il manquait à ton existence un rien d'épices qui te donnerait l'impression qu'elle mérite d'être vécue à cent pour cent. « Et où est-ce que tu m'emmènes ? » Parce que, là aussi, vous aviez vos habitudes... toujours les mêmes endroits, ne jamais prendre de risque. Tu savais qu'il t'emmènerait à l'éternel restaurant italien dans lequel vous étiez sortis fréquemment à l'époque et, dans lequel, vous connaissiez personnel et patron. Mais, quelque chose en toi avait pourtant envie de croire que ce soir, tout pourrait être différent.

Tes mains qui parcourent son torse te donnent l'impression d'être aussi acérées que des lames de rasoir. Tu l'écorches Lenox, sans qu'il ne s'en rende compte. Au fond, t'es rien de plus qu'un de ces connards qui profite de la naïveté des gens pour les trahir et les blesser. Ouais, tu l'écorches ton fiancé, et tu t'en veux... mais t'es incapable d'arrêter parce que, dans le rôle de l'amant, t'es bien plus enjoué que dans celui du fiancé. Tu gardes néanmoins cet air béat et amoureux sur le visage, comme si tout pouvait se réparer en une seule soirée. Le problème, c'est que votre routine, vous n'en avez jamais discuté. Trop couard pour affronter les disputes et les problèmes, t'as préféré jouer la carte de l'amant plutôt que de te confronter à ton fiancé. C'est pire, dans le fond, mais beaucoup plus simple pour toi... « Tu veux que j'aille chercher de la corde et que je t'attache les mains avec pour que tu sois une victime plus crédible ? » Ses mains contre ta taille et la proximité de vos visages te font frissonner. Un instant, tu retrouves les sentiments d'antan sans pour autant t'en laisser submerger. Dans les yeux de ton fiancé, tu retrouves le reflet du garçon que t'était, autrefois, celui qui se contentait de ce qu'il avait et en profitait en commune mesure. T'avais beau le chercher dans la glace en te réveillant le matin, dans tes yeux, il avait bel et bien disparu. « Garde les cordes et le bâillon pour plus tard, tu veux ? » et un nouveau clin d'oeil complice, comme si rien n'avait changé. Mais, même le sexe n'est plus comme avant. Vous n'innovez plus, vous n'inventez plus... c'est terminé la folle époque où vous pouviez vous retrouver dans un ascenseur à vous sautez dessus comme des animaux. Après tout ce temps, vous, c'était plutôt du genre au lit, toi dessus et moi dessous. Aucune surprise, même plus d'excitation. Tu bandais plus par habitude que par envie... contrairement à ton aventure qui, elle, t'excitait et te rendait dingue. Déconvenues sur déconvenues, tu conserves ton sourire tout en déglutissant. Voir Lenox te rappelle, à chaque fois, l'enfer dans lequel tu plonges ton histoire sans qu'il en soit conscient. « Appétissant. C'est sûr que vu le prix, tu peux bien lui offrir un peu de psychologie. » Même les réparties de ton fiancé sont sans surprises, t'en prends conscience. Tu pourrais toi-même répondre à sa place comme si le scripte de votre histoire était un scénario écrit de toute pièce par un mauvais metteur en scène. Tu te fais violence pour chasser tes pensées les plus négatives et prends sur toi pour ne pas le montrer. T'as besoin de Lenox dans ta vie, avec du recul, il est le seul à pouvoir t'apporter la stabilité dont t'as besoin. Alors forcément, quand il répond à ta dernière question par un « Toi, tu sauves vraiment les âmes paumées. Et c'est déjà beaucoup. » tu souris... parce que Lenox, c'est l'seul homme sur terre capable de considéré ton job comme intéressant. La taxidermie, autrement dit la profession des médecins ratés ! Tu étouffes un léger rire entre tes lèvres, sans le quitter des yeux. « Dis pas n'importe quoi, chéri. » Ces petits surnoms, ces appellations qui vous sont naturelles et sans équivoques. Ouais, tu les as tellement employées qu'elles sont usées jusqu'à l'os. Y a presque rien de romantique et de niais qui résonne quand tu l'appelles ainsi, ni quand il te le dit d'ailleurs. Avec le temps, vous n'avez plus vraiment jamais utilisé vos prénoms... sauf quand le ton monte et qu'une dispute s'engage. Mais avec toi, difficile de se prendre la tête, dès que l'orage se pointe, tu plonges ta tête dans le sable et l'évite.  « J'ai essayé, en tout cas. Qu'est-ce que tu dis d'un tueur en série qui découpe ses victimes précisément en cubes ? Je dois le défendre. » Tu frissonnes en secouant ton visage, tu fais même une grimace. La profession de ton fiancé est forcément intéressante mais elle apporte aussi ses désavantages... malheureusement pour lui, tout n'est pas toujours tout rose en ce bas-monde et ça, c'est une réalité que ton cher fiancé a tendance à omettre dans son quotidien. Tu hausses les sourcils en souriant doucement. « C'est moche ! je suis désolé... » Tu sais pas quoi dire d'autre, t'aimerais pouvoir jouer la carte du mec intéressé et qui s'excite à entendre parler son petit-ami de sa journée mais t'es pas comme ça, toi, t'es distant et tu l'as toujours été. Tu relativises trop et n’intériorises tout, tu sais pas t'exprimer autrement. T'as jamais été du genre à sauter de joie ou à pleurer à chaudes larmes, tu projettes tout ça en toi... l'intimité, c'est ton truc ! Et la discrétion aussi, d'ailleurs. « On y va ? Tu as choisi notre destination ? » La question qui tue est posée... tu pensais qu'il avait préparé toute la soirée et que tu irais de surprises en surprises mais tu te rends compte qu'en réalité, il fait juste acte de présence et qu'il te laissera mener les rennes de but en blanc. C'est romantique, à une chose prêt ; t'aimes pas être celui qui décide. Alors tu hausses les épaules sans montrer ta déception... dans ton malheur, t'as encore une chance de sauver la mise en t'amusant à ses dépends.  Tu décides de prendre cette soirée comme une occasion pour mettre ton couple en perspective. Tu te trouves ingrat de juger Lenox sur un seul instant mais tu trouves l'idée trop séduisante. Alors, tu commences par un petit test tout simple ; « On peut aller chez Antonio, ça fait longtemps qu'il ne nous a plus eu à manger. » Un restaurant dans lequel vous allez tout le temps, celui auquel tu pensais plus tôt. L'occasion rêvée de voir si Lenox se satisfait de votre routine ou si, pour une fois, il a envie de changer les choses et de bouleverser votre relation. Tu le regardes, tu attends patiemment qu'il te réponde sans te détacher de son regard et de ton sourire. T'es cruel, t'es horrible et tu le sais, t'en prends conscience au fur et à mesure que les minutes s'écoulent, mais tu peux pas t'en empêcher. Si tu dois sauver ton couple, autant être sûr que ça en vaille la peine avant...

Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: little do they know. (jpad)   Ven 21 Aoû - 16:27
+ un pour ces messieurs coucou hehe
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: little do they know. (jpad)   Ven 21 Aoû - 16:28
+deux pour les mesdames et vos demandes.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
modesty&gratefully
❖ discours écrits : 435

❖ habitation : beverly hills.
❖ age : 25
❖ job : actress and singer.
❖ love : in a relationship with justin, but things are complicated.
MessageSujet: Re: little do they know. (jpad)   Ven 21 Aoû - 16:43
siffle siffle
j'aimerai bien quelque chose de positif du style, jared pourrait être super protecteur envers selena ou quelque chose du genre ? **


    bitch better have my money

    Dans la vie, il y a parfois des gens sortis de nulle part qui marquent à jamais votre existence. Le destin les place sur votre chemin et, comme par magie, ils influencent votre comportement parfois au point de changer votre façon d'être.Ils tissent sur vous une toile qui vous retient prisonnier de leur essence. ©️ endlesslove
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
MessageSujet: Re: little do they know. (jpad)   Ven 21 Aoû - 22:45
J'avais même pas vu qu'on avait un Jared Bienvenue en retard du coup
Mais du coup, j'en profite pour savoir si tu serais d'accord pour m'accorder un petit lien? please
Revenir en haut Aller en bas
Invité
MessageSujet: Re: little do they know. (jpad)   Lun 31 Aoû - 7:54
Selena avec plaiiisir ! hehe coeur
j'vois bien aussi JPad' dans l'rôle du grand frère pour la petite Gomez pervers
reste à savoir comment ils se sont rencontrés et comment ils se sont rapprochés. coeur

Elizabeth avec plaisir également coeur2 haan
tu as une idée derrière la tête ? coeur
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: little do they know. (jpad)   
Revenir en haut Aller en bas
 

little do they know. (jpad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
OTHER SIDE :: season one-
membre du mois

NOM
PRENOM

Besoin d'aide ?
ADMINISTRATIF - INVITÉS